Sur base de quels critères choisissons-nous les patients à entrer dans notre suivi ?

janvier 2020

La situation à Bruxelles est sérieuse : le dernier dénombrement des personnes vivant quotidiennement en rue de la Strada a révélé que près de 750 personnes vivent dans les rues de notre capitale.

Les effectifs d'Infirmiers de rue étant limités (environ 20 personnes travaillant sur le terrain à l'heure actuelle), nous avons mis en place une série d'outils afin d'identifier les personnes les plus vulnérables (en réel danger pour leur vie). Il nous est effectivement impossible d'aider tout le monde, tout de suite.

Par ailleurs, nous considérons qu'en sortant de la rue les personnes les plus vulnérables d'abord, nous prouvons qu'il est possible pour tout le monde!

Pour sélectionner ces personnes, nous avons donc mis en place une série d'outils, comme l'échelle CVC (Corps, Vêtements, Comportement), qui permet d'évaluer la situation d'une personne à distance.

Vous trouverez, en suivant ce lien, un document explicatif.


Ce n'est pas pour autant que nous laissons les personnes "moins vulnérables" de côté. Nous les entrons dans notre pré-suivi (sous forme d'une base de données et de rencontres plus espacées) afin de nous tenir informés de leur situation, de les référer à d’autres organisations ou de les inclure dans notre suivi dès que nos capacités le permettent.



Autres actualités

Urgence de dépistage pour ralentir l’épidémie, mieux soigner les malades et soutenir les aidants

mars 2020
Médecins du Monde, le Samusocial et Infirmiers de rue appellent ensemble à un dépistage plus actif du Covid19 pour aider au contrôle de
suite

Infirmiers de rue insiste pour une politique de dépistage actif des personnes sans-abri au Covid-19

mars 2020
Bruxelles / Liège ; le 20 mars 2020. « Tester les personnes sans-abri au Covid-19 au plus vite », c'est l'appel lancé
suite

Pandémie de Coronavirus : adaptation du travail d’Infirmiers de rue en cette période de pandémie.

mars 2020
Nos patients sont un public particulièrement vulnérable face au Coronavirus, du fait de leurs conditions de vie, des pathologies chroniques
suite

Umicore soutient Infirmiers de rue !

février 2020
Umicore est soucieux du climat social à Bruxelles et s'implique volontairement dans des actions qui vont à la rencontre de solutions pour des
suite

De la rue au logement : le parcours de Mr H.

janvier 2020
Monsieur H*. adore cuisiner, est féru d’Histoire et rêve un jour d’aller vivre au bord de la mer. Chaque
suite

2019 en chiffres

janvier 2020
Quelques explications : Le pré-suiviLe pré-suivi nous permet de rester attentif, et de pointer les besoins urgents afin
suite

L'histoire de Monsieur C.

novembre 2019
Monsieur C.*, la cinquantaine, vit sous tente dans les bois depuis plusieurs années.Jusque-là, il ne voulait jamais nous suivre pour une
suite

L’antenne liégeoise d’Infirmiers de rue lance un crowdfunding pour financer 100 maraudes !

novembre 2019
Depuis le 13 mai 2019, Fanny Caprasse et Camille Delvoye, de l’association Infirmiers de
suite

Matelas Padebol incite les citoyens bruxellois à agir pour la fin du sans-abrisme

novembre 2019
Changer d’une politique d’urgence vers des solutions durablesAvec l’image d’un morceau de carton intitulé ‘Matelas Padebol’, l’asbl Infirmiers
suite

L'histoire de Monsieur G.

octobre 2019
Nous retrouvons notre patient, que nous suivons depuis peu, dans une des rues principales de Liège. Il est allongé sur le trottoir, le pantalon
suite

Page suivante